RDC:Nomination de 4 experts indépendants, la Cour Internationale de Justice somme l’Ouganda à indemniser la RDC

*Nomination de 4 experts indépendants, la Cour Internationale de Justice somme l’Ouganda à indemniser la RDC*

La nouvelle est tombée dans les oreilles des congolais et un ouf de soulagement en faveur des victimes tuer dans la partie Est de la République, notamment dans l’ancienne Province Orientale par l’incursion de l’armée ougandaise sur le sol congolais.
La Cour Internationale de Justice va nommer quatre experts internationaux indépendants.
Ils auront pour tâche d’évaluer les préjudices et dégâts causés par l’armée ougandaise sur le sol congolais, lors de son occupation en terre boyomaise, principalement en Ituri en 2000.
Pour rappel, l’Ouganda avait été condamné en 2005 au paiement à la somme évaluée en termes de milliards de dollars.
Les juges de la CIJ avaient reconnu que l’Ouganda avait tué et torturé des civils congolais ; détruit des villages ; enrôlés des enfants puis exploité les ressources naturelles de la République Démocratique du Congo.
Les quatre experts devraient également aider les juges l’ampleur des pillages du sol et sous sol à l’Est de la République Démocratique du Congo par l’Ouganda notamment, l’or, le coltan, le bois.
A ce sujet, l’Ouganda de Kaguta Yoweri Miseveni avait été reconnu coupable d’avoir exploiter illégalement les ressources naturelles du Congo, et les dommages et intérêts n’ont jamais été fixés ni payés par Kampala.
Ces mêmes experts vont évaluer et savoir le prix à l’époque de cette occupation et estimer le nombre des morts civils dus à l’armée ougandaise, notamment dans l’Ituri.
Pour rappel, ça fait 15 ans déjà que l’Ouganda a été reconnu coupable et condamné.
La question est de savoir si la tâche des experts serait facile car, la première évaluation l’Ouganda et la République Démocratique du Congo ne s’étaient pas mis d’accord.
En somme, l’occupation de l’Ouganda et du Rwanda en Août 1998 a causé des préjudices énormes à la République Démocratique du Congo, dont son barrage hydroélectrique avait été endommagé par l’armée Rwandaise qui avait pris d’assaut la ville côtière de Kitona.
*Pius Romain Rolland*

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *