RDC:Malgré ses égarements : Joseph Kabila transcende les clivages politiques*

*Malgré ses égarements : Joseph Kabila transcende les clivages politiques*
Depuis le 27 juillet 2019, date de l’élection de Alexis Thambwe Mwamba au perchoir de la Chambre haute du parlement, Modeste Bahati Lukwebo n’a plus été en odeur de sainteté avec son Autorité morale du Front Commun pour le Congo.
Les relations entre les deux sénateurs évoluaient en dents d’acier au point que Modeste Bahati Lukwebo et son Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés avaient claqués la porte du FCC.
Grande était notre surprise, qu’à l’ouverture de la session ordinaire de septembre 2020 au Sénat, cérémonie à laquelle Joseph Kabila prit part, c’est l’image du jour qui circule dans toutes les plateformes des réseaux sociaux : *Joseph Kabila Kabange côte à côte avec Modeste Bahati Lukwebo*.
Que des commentaires, allant dans un sens comme dans un autre. Des questions à longueur de journée : *Est ce le Come back de l’enfant prodige à la maison FCC*, ou simple photo de deux collègues sénateurs, tous sous contrôle de Alexis Thambwe Mwamba, Président de leur chambre respective?
Pour les avisés, Joseph Kabila joue au véritable père de la Nation ce, malgré qu’il n’est plus au Palais de la Nation, sinon il s’est inspiré de l’évangile de Matthieu en son chapitre 18 verset 12, il est écrit. : *Qu’en pensez-vous ? Si un homme a 100 brebis et que l’une d’elles se perde, ne laissera-t-il pas les 99 autres dans la montagne pour partir à la recherche de celle qui s’est perdue ? Et s’il la trouve, oui je vous le dis, il se réjouit plus à son sujet qu’au sujet des 99 qui ne se sont pas perdues. De même, mon Père qui est au ciel ne désire pas qu’un seul de ces petits meure*.
Dans cette hypothèse, si Modeste Bahati Lukwebo considéré comme fils prodige, et qu’à la rentrée parlementaire retrouve son père, quoi de plus normal que la Famille Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila se réjouit d’accueillir l’un des poids lourds de la scène politique au Congo dont son encrage politique à l’Est de la République Démocratique du Congo ne point en douter.
Au demeurant, Joseph Kabila n’est pas le diable peint méchamment par ses adversaires politiques, son imprévisibilité met en mal ses adversaires qui cherchent à tout prix percer son mystère, son silence et ses pensées.
Aux côtés du sénateur Modeste Bahati Lukwebo, Joseph Kabila est un homme de paix, passionné du Congo car, avait-il dit : *j’ai besoin de tous ceux qui ont la passion du Congo, sont les bienvenus*.

*Pius Romain Rolland*

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *