RDC: Montée fulgurante du tribalisme : Garry Sakata initie la proposition de loi

*Montée fulgurante du tribalisme : Garry Sakata initie la proposition de loi*

La République Démocratique du Congo est au cœur de son implosion avec la montée en flèche du tribalisme ce, depuis l’accession du pouvoir de l’UDPS au Palais de la Nation.
Ce spectre de la division met en mal le vivre ensemble les différentes communautés et ethnies au nombre de 450 tribus qui forment la Nation congolaise.
Pour contrer cette pratique aux allures xénophobes,
L’honorable Garry SAKATA élu du territoire de Bagata (Grand Bandundu) anticipe avec une nouvelle initiative législative : la proposition de loi qu’il aurait déjà déposée au bureau de l’Assemblée Nationale relative à la lutte contre le tribalisme.
Au regard de l’étendue que ce mal prend chaque jour en République Démocratique du Congo, le député du PALU n’a pas voulu se taire.
Devant ce cancers, l’élu de Bagata a pris son courage en mains pour s’attaquer à la racine du mal par une proposition de loi.

*une lecture rapide du texte fait état d’importantes innovations allant de l’insertion de l’infraction d’outrage à la tribu, d’abus de pouvoir tribal par l’interdiction de nommer désormais un ressortissant de sa province comme directeur de cabinet à tous les postes politiques,la dissolution de toutes les associations à caractère tribal,la création d’un organisme chargé de l’éducation anti-discrimination*.
Voilà le type de loi à caractère social attendu par le peuple.

Reconnu comme un brillant juriste formé à l’Université catholique de Louvain, l’honorable Garry SAKATA, est aussi un excellent pédagogue et communicateur selon les étudiants de diverses universités où il enseigne. Très modeste et accessible, ce député tente par cette loi de répondre à la récurrente question de tribalisme qui défraie la chronique au niveau national et empoisonne les différentes communautés à la base des multiples conflits et guerres ethniques.
Cette proposition revêt une importance capitale pour cette session parlementaire qui se veut néanmoins budgétaire.
Il reviendra à la plénière de saisir cette occasion pour anéantir ce fléau et cimenter la cohésion nationale, synonymes de paix et développement durable.
*Pius Romain Rolland*

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *