fbpx

RDC- Dossier 100 jours: La coalition des ONG de lutte contre la corruption s’oppose à la mise en liberté provisoire de Vital Kamerhe

Dans un communiqué publié ce mardi 5 Mai 2020, la conférence des présidents de la coalition des Ongs Congolaises de lutte contre la corruption (COCOLUCO) rejette en bloc, la proposition du gouvernement Congolais tendant à accorder la liberté provisoire à monsieur Vital Kamerhe, chef de cabinet du chef de l’État.

La conférence des présidents, par le biais de son coordonnateur délégué national, se réserve le droit de saisir la justice, tout en exhortant les animateurs de la justice de rester sereins et intimidable par le gouvernement congolais. Sam Bakasende wa Kasende, expert pays estime au nom de la conférence des présidents que le gouvernement de la république démocratique du Congo veut traiter cette question avec légèreté.

Dans son communiqué final, la conférence des présidents de COCOLUCO exhorte le chef de l’état de ne pas tomber dans ce piège tendue par le cacique d’un regroupement bien identifié, comme spécialiste en matière de corruption et de détournement.

Il faut rappeler que le président de l’Union nationale congolaise, Vital Kamerhe, est détenu à la prison centrale de Makala, dans le cadre de l’exécution des travaux de 100 jours du président de la république. L’homme sera en procès public le 11 Mai prochain.

Jonsard Mikanda

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *