Insécurité au Nord et Sud-Kivu: Martin Fayulu propose un dialogue honnête et ouvert avec les pays voisins

La situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC n’a pas laissé indifférent, Martin Fayulu Madidi, ancien candidat à l’élection présidentielle de décembre 2018. Il s’est exprimé au cours d’un entretien accordé récemment au council on Foreign Relations, CFR qui analyse la politique étrangère des USA et la situation politique à travers le monde.

Martin Fayulu estime qu’il faut réorganiser les forces armées de la république démocratique du Congo au regard des infiltrés qui sont même au niveau de la commande. Pour ce haut cadre de la coalition Lamuka, il est nécessaire de regarder la genèse de l’instabilité récente du pays, lorsqu’il faut aborder des questions sécuritaires de la RDC.

Le président de l’Ecide tire l’origine de l’instabilité du Congo Kinshasa à partir de l’année 1996, lors de l’invasion du pays par des forces extérieures parrainées, selon lui, par certains voisins orientaux.

Pour Martin Fayulu, ceci a laissé à la Rd Congo, une armée mosaïque avec divers groupes rebelles. Il soutient que si la situation ne s’améliore pas, les progrès sur le front seront utopiques.

Fayulu propose un dialogue honnête entre la RDC et ses pays voisins pour le retour de la paix à l’Est du pays.

Un dialogue honnête et ouvert doit être engagé avec nos voisins sur leur rôle déstabilisateur. Il ne peut y avoir de paix sans vérité et justice…” a-t-il évoqué.

En outre, Fayulu Madidi pense qu’il faut revoir le mandat de l’ONU en Rdc pour l’adapter aux réalités sur le terrain et le rendre efficace. Car pour lui, la combinaison d’une armée véritablement souveraine et d’un mandat de l’ONU plus adéquat contribuera grandement à atténuer les conflits dans l’Est du pays.

Jonsard Mikanda

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *