Tony Mwaba résiste aux méthodes cavalières de l’IGF qui ne tient pas compte des spécificités et réalités de son ministère dans ses déploiements spectaculaires. 

Tony Mwaba résiste aux méthodes cavalières de l’IGF qui ne tient pas compte des spécificités et réalités de son ministère dans ses déploiements spectaculaires. 

Tony Mwaba dit NON à Jules Alingeti !

Tony Mwaba résiste aux méthodes cavalières de l’IGF qui ne tient pas compte des spécificités et réalités de son ministère dans ses déploiements spectaculaires.

D’après une source crédible, Alingeti oblige à l’inspection générale de l’enseignement primaire , secondaire et technique que tous les intervenants au tenafep édition 2021 ( plus de 300.000 personnes) notamment les superviseurs nationaux et provinciaux, et surveillants dans toutes les 58 provinces educationnelles de l’epst de procéder à l’ouverture chacun d’un compte bancaire pour recevoir la prime de surveillance qui varie entre 30.000 et 70.000 francs congolais !!!

Chose qui n’a jamais existé depuis des années et même difficile à obtenir lorsqu’on sait que même pour la paie des enseignants, les banques sont introuvables dans beaucoup de territoires où finalement c’est caritas qui intervient avec l’opération dite MABOKO BANQUE.

Cette instruction de l’IGF a été rejetée par le ministre de l’epst Tony Mwaba qui craint que cette opération difficile à réaliser puisse perturber la session ordinaire qui approche dans 2 semaines face à l’impatience des intervenants furieux pour n’avoir pas été payé déjà pour l’édition 2020. Et menace de saboter les épreuves qui s’approchent.

Au lieu de pénétrer cette réalité, Alingeti, dans ses méthodes peu catholiques et toujours à la recherche du sensationnel, aligne avec preuve à l’appui des journalistes comédiens et communicateurs affiliés à son cabinet ( notamment Bosembe, Georges Kapiamba …) dans le seul but de ternir l’image et saper la réputation des personnalités, afin d’intimider les autorités de l’epst à reculer avec des menaces et messages du genre  » Alerte, tentative de détournement  » pour des fonds encore logés à la banque centrale, pendant ce tiraillement, dans le seul but de faire reculer l’inspection générale et le ministre.

Voilà les méthodes Alingeti. Comment demander à plus de 300.000 intervenants des coins et recoins du pays d’ouvrir les comptes juste pour recevoir 30.000 fc ?

Et pendant ces temps les fonds sont logés à la banque centrale. Comment détourner une Somme non encore décaisser ? Comment détourner à l’epst lorsqu’on sait que toute sortie des fonds est autorisée par une mission permanente de l’IGF installée à l’epst ?

Ce ce qu’on appelle excès des ailes !

En retour de cette résistance, Alingeti engage des journalistes pour le salir

Berkanews.com

Partager ceci :

Berka News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *