Accusé de vouloir rendre le tablier à la suite de la pétition contre lui, Alexis Thambwe Mwamba dément et réfute les accusations

*Accusé de vouloir rendre le tablier à la suite de la pétition contre lui, Alexis Thambwe Mwamba dément et réfute les accusations*.

La toile a été inondée ce dernier temps à propos du perchoir convoité qu’occupe le Sénateur Alexis Thambwe Mwamba.
Ce dernier, fait la Une d’actualité et les articles diffamatoires s’invitent dans différentes rédactions ce, depuis le revers subit par sa collègue de la Chambre basse du Parlement, l’honorable Jeanine Mabunda Lioko, suivant la pétition irrégulièrement orchestrée contre elle.

Il lui ait attribué des fausses déclarations prétendument dites lors de son discours lors du dernier Congrès sur le discours de Chef de l’Etat sur l’état de la nation.

Dans un communiqué nous parvenu à la Rédaction de BERKANEWS.COM, le Président du Sénat qui a suivi avec étonnement l’information diffusée en date du 15 décembre 2020 par la Radio Okapi, souligne ledit communiqué, suivant lequel, Alexis Thambwe Mwamba aurait, à l’occasion de son discours de clôture de la session parlementaire de septembre 2020, intervenue à la même date, signifié aux honorables sénateurs qu’il déposerait sa démission de la présidence de la Chambre haute une fois qu’il aura été signifié de la pétition contre lui.

Cependant, ses services tiennent à informer l’opinion nationale et internationale que ces propos diffamatoires n’émanent pas du Président du Sénat.

Par la même occasion, poursuit le Communiqué, ils mettent en garde le journaliste auteur de cette fausse information et lui font savoir qu’en cas de récidive, le Président du Sénat, l’honorable Alexis Thambwe Mwamba usera des prérogatives lui reconnues par les lois de la République Démocratique du Congo pour défendre et protéger ses droits.

Le même communiqué note que, le même avertissement vaut pour toute personne qui agirait dans le même sens.

Pour tout dire, les réseaux sociaux constituent un fléau nauséabonde et nuisible contre les acteurs politiques, et n’importe qui, ayant le privilège de manipuler ces canaux d’information s’attaque innocemment à quiconque dans le seul but, soit d’avoir le nombre de vues sur leurs pages et/ ou courrir derrière les billets verts contre la déontologie et l’éthique professionnelle.

Ceci dit, un vrai professionnel des médias va à la source, recueillir l’information, la traiter, puis la diffuser, plutôt de diffuser les contre-vérités, nous alerte encore les services du Président du Sénat.

*Pius Romain Rolland*

Partager ceci :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *