A la suite d’une fausse alerte de l’honorable Rombaut Fumany sur le bureau déchu, Auguy Kalonji rétabli la vérité des faits

*A la suite d’une fausse alerte de l’honorable Rombaut Fumany sur le bureau déchu, Auguy Kalonji rétabli la vérité des faits*

Décidément, l’UDPS et ses affidés corrompus n’ont pas encore désarmé ni terminé à déplumer l’honorable Jeanine Mabunda.

En raison d’un texte qui a inondé la toile dénommé : *Alerte, alerte, on va vider les caisses de l’Assemblée nationale*, dont son auteur est l’honorable Rombaut Fumany, a alimenté plusieurs forums et suscité débat sur la toile.
Beaucoup d’interrogations au sujet de cette alerte qui vidait les caisses de l’Assemblée nationale. La plus visée est l’honorable Jeanine Mabunda, victime par ailleurs d’un putch institutionnel.
A ce sujet, les réactions n’ont pas tardé dans le sens de laver l’image de la victime politique de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et de l’UDPS.
A en croire l’honorable Auguy Kalonji Kalonji qui s’est étonné et senti gêner de cette fausse alerte de son collègue Rombaut Fumany, il lui rappelle qu’en date du 10 décembre, le bureau de l’honorable Jeanine Mabunda a été déchu et depuis, aucun membre de son cabinet a marqué de sa présence à l’hémicycle du Palais du peuple, malgré les irrégularités dans la procédure de sa déchéance, mais également la mise à sac de son bureau par les adeptes du parti du Président de la République.

Dans cette optique, il ne lui revient plus d’engager les dépenses ni décaissement des fonds. Devant cette évidence, ni l’ex questeure, ni la Présidente déchue, moins encore leurs agents Mesdames Sandra Mboyo et Teza n’ont aucune prérogative de décaisser ni engager les fonds au motif de l’absence physique liée à leur déchéance mais également du fait de l’ Arrêt de la Cour Constitutionnelle donnant habilitation au bureau d’âges d’expédier les affaires courantes en lieu et place du bureau sortant et en assurer la gestion de Assemblée nationale.

En outre, un communiqué public adressé aux institutions concernées et venant de la présidence de la République a demandé la cessation de toutes opérations en lien avec les comptes de l’Assemblée nationale.

Depuis cette date et cet arrêt, la caisse de l’Assemblée nationale est gérée par le chef de division des finances, Monsieur Valentin Tshinkasa, sous la supervision du doyen d’âge, le président Christophe Mboyo ou au sein de son bureau avec L’honorable Aminata qui s’occupe de ces questions financières. Toutes dépenses,sauf urgentes ont été suspendues.

Quand aux allégations en ce qui concerne les vivres de fin d’année pour le compte des agents, retenez qu’en 2019 c’est le Secrétaire général et la questeure, Honorable Alfani qui ont établi les listes et procédé au traitement de ce dossier. En 2020, ce sera la meme procédure suivant la nouvelle configuration de ce bureau du doyen d age qui en a la responsabilité
. Aucun fond ou ticket ne sont ou ne seront traités par le bureau sortant ,qui,pour rappel, n’est plus et n’agit plus ici physiquement depuis le 10 décembre 2020.
C est donc regrettable que pour effrayer les députés ou agiter les agents AN alors que le bureau d’age est à pied d’oeuvre, un député cherche a semer la confusion là où avec discretion, élégance républicaine ceux que nous avons sanctionné ( sans discuter des irrégularités du procédé) se sont effacés et respectent cette nouvelle évolution.

Collègue, sachons nous respecter entre nous et eviter la diffamation gratuite .
Bonne chance au bureau d’âge .
Merci.
Hon. Augu Kalonji Kalonji

Partager ceci :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *